dimanche, janvier 28, 2007

Une semaine à oublier...

Ça ne fait que commencer !

On pourra dire que plusieurs "tuiles" sont tombés sur la tête de Boisclair. Il s'est mis à dos les syndicats, les militants péquistes commencent à se poser de sérieuses questions et surtout, les candidats ne se bousculent pas au portillon.

Un rigolo, organisateur péquiste de son état, a dit quelque chose en fin de semaine qui ressemble un peu à ceci; le recrutement est difficile, non pas à cause de Boisclair, mais parce que le travail de député est très exigeant.

Hahaha... elle est bien bonne !

Michel David a signé un excellent texte dans Le Devoir samedi, accessible par le biais de Vigile, où il explique que l'hémorragie ne fait que commencer. Autrement dit, tous ces prospects qui se désistent ne donneront pas le goût à d'éventuels candidats intéressants de se lancer en politique sous la bannière péquiste, avec Boisclair comme chef.

La déconfiture péquiste a véritablement commencé le 15 novembre 2005. Ce jour-là, la majorité des militants péquistes étaient convaincus que Boisclair les amènerait vers la terre promise. Le réveil sera brutal. Pour paraphraser un ex-politicien, Camil Samson, on pourrait dire que Landry a amené le PQ au bord du goufre et grâce à Boisclair, le PQ fera un pas en avant.

Y'a pas à dire, c'est fascinant à suivre la politique québécoise !

6 Comments:

Blogger l'anti-nationaliste a dit...

Cet article vous interessera surement: C'est le cheminement de beaucoup d'anciens souverainistes décus:http://www.cyberpresse.ca/article/20070128/CPOPINIONS/701280619/5288/CPOPINIONS
La suite parait pour le moins roccailleuse...Landry,Marois,ou Duceppe....
Au fait pourquoi Legault s'est retiré si subitement après trois ans de préparation?..il se prépare puis..oops ....il veut s' occuper de ses enfants....Anguille sous roche...Dommage puisque c'est le seul pour relancer ce parti....

8:44 p.m.  
Blogger Guy Vandal a dit...

Ton lien ne mène à rien...

10:35 p.m.  
Blogger Guy Vandal a dit...

C'est Blogger le problème.

Le texte est ici...

C'est une intéressante réflexion mais je ne partage pas la conclusion. Ceci étant, l'auteur décrit très bien le comportement de certains indépendantistes qu'on dit "pur-zé-dur".

Ils sont une véritable nuisance avec leur discours hystérique.

Ceux qui, comme toi, sont contre l'indépendance n'ont pas à s'inquiéter. Avec la gang de morons qui dirigent le PQ et le Bloc, c'est pas demain la veille que le Québec va devenir indépendant.

Ces gens savaient ce qu'ils faisaient quand ils ont mis la "machine Landry", celle de l'"establishment", au service du blanc-bec. À un certain moment, ils auraient bien voulu reculer, mais c'était trop tard.

Les militants péquistes, dont je ne suis pas, se sont fait fourrer et bien profond. Ça faisait longtemps que ça durait, là c'est l'abcès qui va crever. Les déboires de Boisclair, du PQ et du Bloc ne font que commencer.

:-)

12:00 a.m.  
Anonymous Béni Oui Oui a dit...

Il faudrait donner un surnom à Boisclair: le "lider minimo"! Ou sinon, le "lider maxi-mots", puisque c'est un grand parleur et un bien petit faiseur!

1:53 p.m.  
Blogger Zagi a dit...

Et bien mon bon mouton, on se retrouve :D Reviendras tu me visiter sur mon territoire ? Entk, tu es le bienvenue tu es même linker :D

1:01 a.m.  
Blogger Guy Vandal a dit...

Salut Zagi...

Oui j'irai visiter ton blogue, mais pas avant lundi prochain. Je pars pour Québec tôt ce matin et je ne serai de retour que lundi.

7:25 a.m.  

Publier un commentaire

<< Accueil